the empty set

ICANN

.. et l'enjeu des noms de domaines de 1er niveau (TLDs)

Un nom de domaine de premier niveau (top level domain ou TLD) est le suffixe qui apparaît à la fin d'une adresse internet tel que .com, .org, .ch ou .fr par exemple.

DNS: Domaine Name System

Le DNS est le système de gestion des noms de domaine. Schématiquement, le DNS agit comme l'annuaire d'internet. Il s'agit du système qui prend en charge la traduction d'une adresse internet (comme www.checkbox.org) en son synonyme numérique (comme 216.92.169.143). Lorsque vous lancez une requête en cliquant sur un lien d'une page web, l'adresse est traduite par le DNS de votre fournisseur d'accès, avant que la page en question soit réclamée par votre navigateur. L'ensemble des serveurs DNS du monde sont synchronisés quotidiennement. Néanmoins, il faut compter environ 48h pour une synchronisation complète. Un serveur DNS surchargé est une des causes possibles des lenteurs de navigation sur internet. Vous pouvez vous en rendre compte en observant la barre de statut de votre navigateur, en général elle affiche l'opération en cours: si vous êtes attentif, vous remarquerez qu'il affiche d'abord "Recherche de www.checkbox.org.." (requête au DNS), puis "Envoi de la requête pour http://www.checkbox.org/" (requête au serveur web concerné).

ICANN: Internet Corporation of Assigned Names and Numbers

ICANN est une organisation à but non lucratif dont la légitimité est encore fragile. Créée il y a deux ans (oct 1998), elle est basée à Marina del Rey en Californie et s'est vu attribuer le délicat mandat de diriger le système de gestion de noms de domaines (DNS) existant qui jusqu'alors était supervisé par le gouvernement des États-Unis.

L'ICANN établit les règles d'attribution et de suppression des numéros IP (comme 216.92.169.143) dans le DNS; la correspondance entre les numéros IP et des adresses en mots simples (comme checkbox.org); et finalement quelles seront les nouvelles extensions qui pourront être ajoutées à l'annuaire. L'ICANN gère également toutes les disputes qui tournent autour de la propriété des noms de domaines. Des milliards de dollars sont à la clé. Un simple domaine comme business.com a été vendu pour USD $ 7.5 millions l'automne passé. L'addition d'une seule extension (TLD) comme .store par exemple, pourrait créer un raz de marée de spéculations sur les noms de domaines, et dévaluer simultanément les plus grosses ressources de certaines sociétés sur internet.

L'agence internationale de gestion des noms de domaine se penche sur l'extension des suffixes existants qui viendra s'ajouter aux .com, .net, .org, .edu, .gov, .mil et .int américains, et aux suffixes internationaux pour combler la pénurie actuelle de noms de domaines. En effet, il semblerait que 98 % du Webster's English Dictionary soient déjà pris!

Le DNS est le coeur d'internet

Le DNS est le point névralgique du réseau des réseaux. Son contrôle procure une espèce de pouvoir de vie ou de mort électronique en décidant qui en fait partie et qui n'en fait pas ou plus partie. Si vous possédez le pouvoir de faire disparaître quelqu'un, implicitement vous possédez également le pouvoir d'influencer son comportement. ICANNwatch (www.icannwatch.org) est un des multiples groupes d'intérêt public qui surveille les actions et décisions de l'ICANN, publie régulièrement des mises en garde sur son site internet.

Le gouvernement des Etats-Unis prévoit de céder, à une date encore indéterminée, le contrôle des 13 serveurs DNS de base (root servers: 10 aux USA, 2 en Europe et 1 au Japon) à un tier parti. Les serveurs de base contiennent les copies originales du répertoire maître (master directory) qui gère le trafic des requêtes sur internet. Cela signifie qu'un jour l'ICANN contrôlera complètement les DNS, et décidera seul comment une requête qui part du point A arrive au point B. Potentiellement, le pouvoir commercial et politique qui en découlera est inimaginable.

Des ressources globales telle que celle-ci sont généralement régies par des organisations de traités internationaux dans lesquelles chaque pays possède 1 membre et 1 voix. Le système des téléphones, par exemple, est gouverné par l'Union Internationale des Télécommunications (UIT) basée à Genève. Mais ce modèle mène généralement à des débats et des négociations interminables sur les systèmes de tarifications, par exemple. L'idée derrière la création d'ICANN est que la vitesse d'évolution d'internet ne permet pas la mise en place d'une sclérose technocratique internationale, et qu'il faut un organisme d'un nouveau type capable de prendre des décisions importantes rapidement.

ICANN est composé de 9 directeurs menés par Esther Dyson (qui a démissionné depuis) de EdVentures, un personnage médiatique et expert reconnu du monde internet. Le comité consiste en 4 Américains, trois Européens et un représentant du Japon et de l'Australie.

Depuis le premier jour, l'ensemble des membres du comité n'a pas cessé d'affirmer le rôle "limité et uniquement technique" d'ICANN. En effet, les craintes du monde internet concernant le pouvoir que possède l'ICANN et les éventuels abus possibles, ont projeté l'organisation sous les feux des médias. Cette attention soutenue de la presse traditionnelle et électronique semble avoir paralysé le comité qui n'a jamais pris de décision concrète, faute de consensus, depuis sa nomination. Alors qu'internet continue de croître exponentiellement, les limites du système de DNS actuel sont de plus en plus tangibles. Cepandant, certains pensent que l'ICANN est la dernière chance de maintenir internet global et sans frontières, avant que les gouvernements prennent le relais. Une telle éventualité n'est pas sans conséquences: cela signifierait l'émergence de frontières électroniques et du contrôle du transit des paquets d'informations. Sans un organisme reconnu internationalement comme l'ICANN, la tentation de dresser des barrières, pour des raisons de censure ou de taxes par exemple, serait trop forte pour y résister. Cela serait la fin d'internet tel que nous le connaissons aujourd'hui.

Les nouveaux suffixes (TLDs)

Depuis début octobre 2000, la liste des propositions de nouveaux suffixes est disponible sur le site de ICANN: près de 200 suffixes ont été proposés par une cinquantaine de groupes d'intérêt différents qui ont chacun versé USD $ 50'000 pour participer. De cette liste, ICANN en a retenu 7 le 16 novembre 2000:

les nouveaux suffixes (TLDs)
.aero Industrie de transports aériens
.biz Sociétés (business)
.coop Coopératives sans but lucratif
.info Usage non restreint
.museum Musées
.name Individus (personnes physiques)
.pro Comptables, avocats et médecins uniquement

A l'heure où vous lirez cette chronique, les négociations pour l'enregistrement de ces suffixes seront achevées, et un projet d'implémentation sera soumis au Département du Commerce des USA. Ces suffixes seront probablement disponibles au cours des premiers mois de 2001. Au prix où certains noms de domaines se sont vendus, la course à l'enregistrement est à nouveau ouverte..

Avis aux spéculateurs de noms de domaines!

Pour en savoir plus..

  • ICANN
    http://www.icann.org (en)
  • Les nouveaux suffixes proposés
    http://www.icann.org/tlds/tld-applications-lodged-02oct00.htm (en)
  • Les suffixes retenus
    http://www.icann.org/announcements/icann-pr16nov00.htm (en)
    http://www.icann.org/tlds/ (en)
  • La foire qux questions du DNS
    http://soa.granitecanyon.com/faqfr.shtml
  • DNS resource directory
    http://www.dns.net/dnsrd/ (en)
  • "Mission Impossible" -- Chip Bayers ([email protected])
    WIRED 8.12 pp.130-150
    Une revue complète et détaillée de ICANN et des enjeux (en)
  • "Rien ne va plus, les jeux sont faits" -- Emily Turrettini
    Webdo (5) Nov 2000, pp.8-9
    Extension des noms de domaines
  • AfterNIC -- Vente aux enchères de noms de domaines
    http://www.afternic.com/
  • The Ideal Internet, interview de Esther Dyson
    http://www.afternic.com/index.cfm?a=news&sa=more&st=5926 (en)

Ø permalink: https://davidroessli.com/logs/2001/01/icann/


Previous: Le web vu par Google

Next: iPulse


About

Hello, my name is David Roessli. I am a freelance web designer and developer based in Geneva, Switzerland.

This weblog is an nth attempt to solve my multiple online personalities and weblog/rss feeds burnout issues. (more)

Words

I have been contemplating the idea of upgrading my desktop Mac since this spring. The latest 27" iMac (Quad-Core) seemed the perfect candidate, but the release of Apple's 27" Monitor last September made me stick with the Mac Pro...

Music

The autopsy of an iconic album cover picked up on Kottke.org. A stacked graph of successive radio signals from pulsar CP 1919, in a 1977 astronomy encyclopedia that originated in a 1970 Ph.D. thesis. Fascinating <3...

Pictures

Check out my latest Flickr ramblings. Mostly day to day cameraphone pictures stolen here and there.


© 2000-2018 David Roessli | v4.1 | as valid xhtml and css as possible | hosted by Infomaniak | RSS feeds. Looking for my Privacy Policy ?